f-actrice

F pour françois, fragile, femme, finaude, facile, foutraque, et tout autre mot commençant par f qui passerait par là.

un trilogue d’Aliette Griz, Julie Laffin et Ana Primo

– Il paraît que Sophie Marceau a traité fh de lâche, et que Catherine Deneuve l’a défendu…

– De lâche, pour quelle raison ? (Y’en a tellement.)

– Nan mais tu te doutes qu’il ne s’agit pas d’une question de laisser tomber des sans-papiers ou des pays sans avenir, sans compter la non-dénonciation de tout ce qui se vend sans âme. Non, c’est beaucoup plus sérieux que ça. Une histoire de femme. L’une trouve que Hollande manque de manière, quand il quitte les femmes. L’autre, que ça se dit pas. Read More

Publicités

les petites gens

 Un trilogue d’Ana Primo, Aliette Griz et Solea Bataille

Attention, les petites gueules n’écrivent plus, non, c’est la magie du raccourci, ce texte a des idées, et si tu le lis trois fois doucement, tu comprendras quelque chose. Sinon. Va faire un test de QI. ça ne sert pas à grand-chose, mais ça permet de s’habituer à ne pas comprendre ce qu’on attend de nous, dans un cadre donné. Là, il faut juste lire, et écrire quatre mots en commentaire.

Les résultats du test seront donnés bientôt. Préparez-vous. Read More

la mathématique du systématique

Les petites gueules vous proposent aujourd’hui de compter un peu les points, plutôt que de lancer les poings.

Un trilogue de Julie Laffin, Ana Primo et Aliette Griz

Selon un article lu récemment, une étude a révélé que le bonheur à deux serait arithmétique.

On le savait déjà un peu grâce à notre JCVD national et son fameux “1+1=3”.

Mais là, c’est sérieux les gars. Va falloir tenir un registre de comptes si on espère que ça dure… au moins un peu longtemps.

Un entier relatif est un couple qui se présente comme un entier naturel muni d’un signe positif ou négatif indiquant sa position par rapport à zéro sur un axe exacerbé. Read More

des œufs en chocolat

 Un quadrilogue d’Ana Primo, Aliette Griz, Julie Laffin et Maria Petitpont

– Au bout du couloir du – 3 de cet hôpital il y a un accélérateur de particules, la machine de radiothérapie. Quand on accompagne quelqu’un, l’attente ne dure que quelques minutes. Une minute c’est le temps qu’ils passent sous le rayon vert.

– Tu sais, petite gueule, parfois je t’écoute et c’est tellement haletant, que j’ai l’impression que tu as changé de planète, et je m’imagine venir à ta rencontre, dans mon vaisseau spécial.

– Les arrivées et les départs face aux cabines d’essayage sont discrets. Le débit est soutenu.

– Comme quand on essaye des sous-vêtements dans les grands magasins ? Read More

sociamical

 Un trilogue de Julie Laffin, Vanina Platine et Ana Primo

On va vous parler d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

– Avant, quand on voulait se voir, on s’appelait, et on se retrouvait même sans portable ni GPS. Ça ne nous empêchait pas de bavasser pendant des heures au bout du fil, mais on se voyait vite aussi en vrai, avec des regards, des sourires, des larmes, des rires.

– J’avais déjà tout compris à la vie et rien à l’amitié avant mes vingt ans.  je croyais qu’un sourire, c’était aussi engagé qu’un oui et l’anneau qui va avec. Éternellement déçue des regards fuyants de lendemains de soirées, je boudais. Je n’avais pas beaucoup d’illusion sur mon avenir, et finalement, tout s’est beaucoup mieux passé que prévu, alors que les normes scolaires voulaient avoir ma peau, et qu’à force de faire ma gueule, à part ma sœur, qui me parlait encore un jour sur deux, il y avait des cafés crèmes en solo. Et, même si j’ai une fois ou deux fait semblant de parler à quelqu’un au téléphone, dans l’ensemble, j’acceptais la situation : c’était décidé, je serai une asociale. Il en faut. Read More